Les femmes vous dégoûtent, mais vous ne pouvez même pas le dire

Reddit vient de fermer « Incel Graveyard », un forum dédié à tous ces célibataires involontaires qui se sont suicidés parce qu’ils ne pouvaient pas trouver une femme, une « Spoon River » surréaliste et nihiliste que, malheureusement, je n’ai pas eu le temps d’archiver pour la postérité (parce que quand ils veulent faire disparaître quelque chose de l’Internet, ils le font sérieusement).

Cet énième acte de censure m’oblige à réfléchir : l’une des principales raisons pour lesquelles j’ai réduit mes discours au sujet de « l’androsphère » n’est pas seulement la démonétisation continue de Google Adsense, mais parce que le fait même de dire que les femmes jugent aussi les hommes sur la base de l’apparence, est aujourd’hui considéré comme de la misogynie et du machisme. En substance, un homme qui ne place pas en lui-même la totalité de la responsabilité de ses échecs avec l’autre sexe est automatiquement considéré comme une menace pour le sexe féminin.

Pourtant, la règle 80-20, c’est-à-dire le fait qu’après la dernière, fatidique, « révolution sexuelle », 20 % des hommes s’approprient 80 % des femmes, est confirmée par un grand nombre d’éléments, principalement des statistiques sur le pourcentage de célibataires entre 18 et 34 ans aux États-Unis (source).

Une des conclusions à tirer de cette carte est précisément qu’un petit pourcentage d’hommes parviennent à avoir presque toutes les femelles (mais les statistiques pourraient être déformées à la baisse par la réticence naturelle des hommes à confesser leur virginité) : si l’Amérique d’aujourd’hui est donc une sorte d’Incelistan, l’Italie ne s’améliore pas, si on tient compte par exemple de certaines des réponses à cet article – sponsorisé – publié par une marque de préservatif (je n’ai sélectionné ici que quelques réponses, mais il y en avait des dizaines du même genre).

Je n’ai pas suivi l’évolution des différents « débats », mais déjà les accusations de misogynie ont commencé à éclater : il y a des millions de justifications toutes prêtes pour blâmer l’homme. Trouvez-vous un travail, vous trouverez des emplois de mieux en mieux rémunérés, mais il n’y a rien à faire, alors travaillez sur votre caractère, parce que vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les femmes soient attirées uniquement par votre salaire, prenez des cours de séduction, mais en même temps vous devez « être vous-même », c’est donc une question d’apparence, allez à la salle de gym pendant des années et construisez-vous un physique, mais en même temps, vous ne devez pas vous attendre à ce que les femmes vous choisissent uniquement en fonction de votre apparence, retournons donc à la « personnalité », trop de délicatesse, et cela déplait aux femmes, tandis que trop d’affirmation de soi peut sembler « toxique », essayez donc d’être neutre, mais en même temps, personne n’aime ceux qui n’ont aucun caractère, essayez de faire le premier pas, mais pas vraiment, car les femmes il faut d’abord leur parler, l’action vient plus tard, essayez de communiquez sans recevoir aucune réponse, vous essayez les blagues, mais c’est trop compliqué, allez du côté de l’autodérision, mais sachez que cela peut avoir aucun effet, et à la fin, vous vous rendez compte qu’il y a autour de vous plus aucune fille célibataire, elles sont toutes en couple ou « prises » d’une manière ou d’une autre, vous êtes prêt à chercher une femme sans grande beauté, ni jeunesse ni succès, mais même ce genre de femmes cultivent et se créent une cour, un harem d’hommes, à travers les sites de rencontres.

En fin de compte, vous n’avez même pas le droit de vous plaindre : c’est quelque chose de trop audacieux, si ce n’est une provocation ouverte. Vous devez vous taire parce que les femmes sont merveilleuses et tout ce que vous dites contre elles pourra être utilisé contre vous. Donc, cependant, vous ne pouvez pas continuer : vous devez laisser aux mâles seuls un peu d’espace où ils peuvent revendiquer un droit (au moins celui de se plaindre !). Cet espace n’a pas besoin d’être politisé ou religieux : mais cet espace doit être libre de tout lynchages. Sinon, la « question masculine » s’imposera directement en fait (si ce n’est pas déjà le cas).

Traduzione: Les Trois Étendards

Les femmes vous dégoûtent, mais vous ne pouvez même pas le dire

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.